plat thaïlandais

La cuisine asiatique a pris une place importante dans l’assiette des citoyens des grandes villes. On peut cependant prétendre, sans trop risquer de se tromper, que la cuisine thaïlandaise fait partie des plus raffinées, de toutes celles venant de l’est. Si vous avez envie de retrouver ces goûts et saveurs uniques à la maison, voici quelques ingrédients à acheter lors de votre prochaine visite à l’épicerie, et à conserver dans le garde-manger en tout temps.

Comment recréer le goût de la cuisine thaï ?

Ceux qui ont vécu dans différents pays, savent que cuisiner les mêmes plats, dans des régions différentes, peut s’avérer un véritable challenge. La raison : les ingrédients que l’on trouve dans la ville où nous vivons. Le simple goût d’une carotte ou d’une sauce tomate peut venir modifier le plat en entier, lui enlevant ses qualités premières.

Il faut alors revoir la recette, ou la conserver pour plus tard, lorsque nous serons à nouveau arrivés à une nouvelle destination. Mais la solution la plus sure qui puisse nous permettre de cuisiner nos plats préférés, partout dans le monde, est certainement de trouver les bons endroits pour remplir notre garde-manger.

Dans le cas de la cuisine thaï, rien de mieux que de choisir ses produits dans une épicerie thaïlandaise. Bien qu’avant, cela n’était pas toujours facile, ou même possible, la venue de l’Internet a changé cette donne, au bénéfice de tous ces chefs maisons qui cuisinent des plats internationaux.

Que doit-on trouver dans le garde-manger pour cuisiner thaï ?

Les ingrédients ci-bas font partie de la base de la cuisine thaï. Évidemment, il en existe plusieurs autres. Mais s’il est possible de conserver certains d’entre eux à la maison, il vous sera plus facile de lancer une recette thaïlandaise, à tout moment.

La sauce de poisson

Cette sauce qui se crée à partir de petits poissons marinés dans le sel, remplace dans cette cuisine, le sel que nous utilisons dans les recettes occidentales. On la retrouve donc plus ou moins dans tous les plats.

La pâte de crevette

S’il y a un élément dont on ne peut pas se passer, lorsque l’on cuisine thaï, c’est bien celui-ci. Il est aussi immanquable par son odeur puissante de poisson et le goût qu’il accorde aux aliments.

Les nouilles

Les vermicelles thaïlandais sont fabriqués à partir de fèves de soja et les nouilles à partir de riz.

Les piments

Pas de piments ? Impensable. La cuisine thaïlandaise exige, pour certains plats, un peu de piquant. Après, à vous de juger la quantité !

Les feuilles de citron Kaffir

Si on veut comparer les feuilles de citron Kaffir à un produit que nous utilisons fréquemment, celui-ci serait la feuille de laurier. Cependant, cet ingrédient possède un parfum plus puissant.

Le guicha

Lorsque vous trouverez cet ingrédient, surtout ne vous trompez pas dans son utilisation. Bien qu’il ressemble à la ciboulette, il possède en fait un goût similaire à l’ail.

La racine de coriandre

Si vous n’aimez pas le goût de la coriandre, il sera difficile de cuisiner thaï. Cette racine très épicée se trouve dans une grande variété de curry et de marinades.

La racine de galanga

C’est ce que l’on appelle fréquemment le gingembre thaï. Il s’utilise dans les soupes, ainsi que le plat traditionnel Tom Kha Kai (et bien d’autres).

La citronnelle

Un des ingrédients sur cette liste qui ne devrait pas être trop difficile à trouver, la citronnelle est un arôme que l’on retrouve très souvent dans les plats thaïs.

Le lait de coco

Surtout, ne remplacez pas le lait de coco par l’eau qui s’écoule d’un coco frais. Sans cet ingrédient, il est préférable de cuisiner un plat d’un autre pays.

Le sucre de palme

Très différent du sucre cristallisé, cette pâte lisse et dorée, rappel le goût du caramel.